En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Finance - Contrôle Interne

Imprimer

Boostez votre développement avec un P&L additionnel. Appréhendez le M&A, outil de la croissance externe

Vendredi 23 septembre 2016

Par

Les opérations de M&A (*) sont aujourd’hui monnaie courante, à tous les niveaux de l’entreprise : acquisition de niche vouée à affuter une offre, opération de consolidation du marché, externalisation de la R&D … Cette « matière » est-elle un domaine réservé? Quand le management opérationnel, le middle management, doit-il se saisir des sujets M&A et quelle doit être sa place dans le processus de croissance externe ?

Frédéric Jacquet anime la formation "Fusions-acquisitions: mise en oeuvre et négociation"

 

L’INTEGRATION ! Un mot clé dans le processus M&A. Le moment où les conseils externes (avocats et financiers) se replient et où les instances de gouvernance prennent du recul, pour laisser la place à ceux qui vont œuvrer à matérialiser la réussite du projet d’acquisition. Avec un concept répété : c’est l’intégration de la « cible » dans le groupe qui traduira la réussite ou l’échec d’un deal. Et sur l’intégration que l’on attend le management « opérationnel », intégration qui consiste souvent en un ambitieux projet de transformation.

Une pratique, encore répandue, est de nommer les équipes opérationnelles en charge de l’intégration et du suivi de la cible dans le groupe lorsque le deal approche de son terme. Trop tard … Pour reprendre un adage de fonds d’investissement, « no team, no deal » : un prérequis simple qui doit s’appliquer à toute opération d’acquisition. Alors, s’il est clair que nommer les opérationnels au moment de conclure le deal est évidement trop tard, à quel moment faut-il les inclure dans le projet, et quel doit être leur rôle ? La réponse est simple : quand, le plus tôt le mieux, et quel rôle, le plus large possible. Les opérationnels doivent être aux côtés des équipes « spécialisées » tout au long du process M&A.

Parce que c’est dès la « management presentation » que l’on tisse des liens et que l’on construit une relation qui devra venir à bout des difficultés de l’intégration. Les opérationnels devront prendre part au projet d’acquisition très en amont, et tout particulièrement lors des audits, durant lesquels leur rôle consiste à évaluer le potentiel futur de la cible et son « fit » culturel. Mais au-delà, ils se doivent aussi d’accompagner les choix stratégiques et dimensionnants du deal. La bonne gouvernance d’une opération M&A invite le management opérationnel à être partie prenante aux choix structurants du projet : construction du PMT et évaluation des synergies, hypothèses de valorisation, structuration du deal en fonction des objectifs business et du contexte marché et culturel, mise en place des garanties…  C’est alors que, pour le management opérationnel, la connaissance, ou au contraire la découverte « à l’arrache » du déroulement d’un deal va faire la différence.

Le management opérationnel sera d’autant plus pertinent lors de la mise en œuvre du projet d’intégration que :

  • d’une part, il aura été impliqué très en amont dans la construction de l’opération, et que,
  • d’autre part, il aura les bases techniques nécessaires à l’appropriation et à la compréhension du projet d’acquisition.

Ce dernier point est fondamental afin de ne pas cantonner l’opérationnel à un rôle de conseiller technico-stratégique « métier ». L’opérationnel doit échanger et participer aux décisions clés, aux côtés des « experts » du M&A (banquiers d’affaires, direction financière, équipes M&A dédiées, avocats), et de l’ « investisseur » (la holding, le conseil d’administration, l’AG) : relation entre PMT et valorisation, mise en place de la future gouvernance, structuration de la transaction, pacte d’actionnaire, accords RH et « incentivization », risques et garanties d’actif et de passif…

C’est à ces motivations que répond la formation « Fusions-acquisitions: mise en œuvre et négociation». Elle présente les principaux concepts, réflexions et outils opérationnels dans ces domaines et permettra ultérieurement aux participants, lors de l’immersion « deal M&A », de raisonner sainement sur ces sujets, d’avoir les éléments en main pour comprendre les enjeux, prendre les bonnes décisions ou être de bon conseil. Comprendre à quoi sert le M&A et quels sont les concepts et les outils associés est utile quelle que soit sa place dans l’entreprise. Cette formation s’adresse ainsi à tous ceux qui souhaitent acquérir les notions fondamentales de cette matière et considèrent que l’appropriation des grands principes du M&A fait partie du bagage intellectuel du manager d’aujourd’hui, afin de comprendre, appréhender, éclairer l’entreprise de demain.

 

(*) M&A : anglicisme largement répandu pour désigner les opérations de croissance externe : les fusions-acquisitions ou M&A pour Mergers & Acquisitions

 

 

Pour plus d'informations, retrouvez Frédéric Jacquet, animateur de la formation "Fusions-acquisitions: mise en oeuvre et négociation" 

Les formations du secteur Digital

Mardi 4 juin 2019
Vendredi 11 octobre 2019

Quels sont les fondamentaux du web?

Nouveauté

Mercredi 12 et Jeudi 13 juin 2019
Mardi 26 et Mercredi 27 novembre 2019

Comment construire votre nouvelle offre bancaire ?

Vendredi 14 juin 2019
Mercredi 20 novembre 2019

Quels sont les nouveaux usages et outils RH?

Nouveauté

Vendredi 14 juin 2019
Jeudi 26 septembre 2019

Etes-vous en conformité ?