En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Finance - Contrôle Interne

Imprimer

Quels sont les principes de la gestion par la trésorerie et ses outils opérationnels ?

Mercredi 8 novembre 2017

Par

PME, ETI, attention danger : la croissance revient !

Lancer une alerte aujourd’hui peut paraître paradoxal. Pourquoi venir gâcher la fête ?

Les bons chiffres se succèdent. La reprise économique se confirme. La croissance est de retour. Et nous nous en réjouissons…Oui, mais attention : une forte croissance se traduit, en général, par une augmentation des investissements et du besoin de fond de roulement, qu’il faut financer. Et, si l’entreprise ne l’a pas anticipé…

Cas concret :

L’entreprise : une ESN (Entreprise de Services Numériques), créée il y a 20 ans, qui n’a jamais connu la moindre difficulté financière. CA : 20 M€ - Résultats nets quasiment toujours positifs - Effectif : 250. Taux de croissance 2016 : 20%. Taux de croissance 2017 : 20%.  

Le contexte : l’entreprise se retrouve en juin 2017 en cessation de paiement… et a bien failli disparaître. Pourquoi ? Par manque d’anticipation de ses besoins de trésorerie.  En effet, la concomitance d’une croissance forte et d’un changement dans la nature de certains contrats qui l’a amenée à devoir acheter en début d’année des prestations / matériels qu’elle ne pourra facturer qu’en fin d’année 2017, s’est traduite par une explosion de son besoin de fond de roulement. Or, elle ne disposait d’aucun indicateur lui permettant d’anticiper cette situation, ni des capitaux propres, ni des lignes de crédit, lui permettant de la financer. L’histoire s’est bien terminée, mais les entrepreneurs ont eu très peur….

Il nous semble important de rappeler trois règles de gestion de base, quelle que soit la taille de l’entreprise :

1)      Budget : toute entreprise doit disposer d’un budget mensualisé prévisionnel à 12 mois, qui inclut un compte de résultat, un bilan et un tableau de trésorerie. L’objectif est d’avoir une visibilité à 12 mois sur le résultat et la trésorerie.

2)      Contrôle de gestion : toute entreprise doit comparer périodiquement (mois ou trimestre) le budget et le réel, analyser les écarts et en tirer les conséquences. L’objectif est de détecter les écarts significatifs entre prévisions et réalisations de façon à pouvoir prendre rapidement les éventuelles mesures d’ajustement nécessaires.

3)      Implication des opérationnels : le budget et le contrôle de gestion sont de puissants outils de management. Les principaux Responsables opérationnels de l’entreprise doivent être impliqués dans la préparation du budget et être informés régulièrement des écarts entre réalité et budget.

En France la plupart des entreprises, notamment les PME, sont sous capitalisées. Ce sont les banques qui financent le BFR. Côté positif : aujourd’hui les taux d’intérêt sont bas; côté négatif : avec la crise, les banques sont devenues beaucoup plus sélectives. Demander une ligne de crédit lorsque l’on est au pied du mur…n’est pas le meilleur moyen de l’obtenir. En cas de problème, il est nécessaire de disposer de temps pour trouver des solutions.

Pour plus d’informations, retrouvez Bernard TRONEL, expert en gestion des entreprises, Directeur Général d’ESSENSYS France, entreprise de management de transition, animateur pour les Echos formation.

« Améliorer la culture cash de votre entreprise : Quels sont les principes de la gestion par la trésorerie et ses outils opérationnels ? »  

Prochainement

Mercredi 26 et Jeudi 27 septembre 2018
Mercredi 21 et Jeudi 22 novembre 2018

Réaliser le diagnostic financier d'une entreprise

du Lundi 5 novembre 2018 au Lundi 17 décembre 2018

parcours modulable: contactez-nous et créons votre calendrier 2019

du Mercredi 5 au Vendredi 14 septembre 2018
du Mercredi 7 au Vendredi 30 novembre 2018

Contribuer à l'animation du dialogue social

du Jeudi 13 septembre 2018 au Mardi 11 décembre 2018